L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Les nationalistes algériens de sensibilité arabo-musulmane, fiers de leur histoire, n'ont jamais oublié la Longue mémoire de la Patrie. Contrairement à ce que prétendent les menteurs franco-berbéristes, les nationalistes-révolutionnaires n'ont jamais occulté la profondeur antique de l'histoire. Au contraire, à de nombreuses reprises, ils célébrèrent cette grandeur passée. Un exemple parmi cent : « Hannibal », la pièce de théâtre jouée à l'opéra d'Alger en 1948, et qui retrace l'épopée et la fin du grand héros de Carthage, par Toufik el Madani ! Notre historien islahiste se revendiquait de cette mémoire punique anti-impérialiste, anti-romaine...