Benaouda Benmostefa

Né à Annaba 1925, il adhère au PPA à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Membre de l’OS en 1948, il est arrêté en mars 1950, par la police française, mais il a réussi à s’évader de prison avec son compagnon Zighoud Youcef, en 1952. Il se réfugie dans la la région de Skikda, puis dans les Aurès et, enfin, en Grande- Kabylie, sous la protection de Krim Belkacem et d’Ouamrane. Présent à la réunion des “22”, il a été désigné responsable de la zone de Guelma-Annaba (Zone 2/Wilaya II) au déclenchement de la révolution du 1er Novembre 1954. En 1956, il participe au Congrès de la Soummam. Dès la fin du congrès, il est envoyé en Tunisie en compagnie de Brahim Mezhoudi, afin d’imposer l’autorité du CCE. Lors de la tenue du 2e CNRA (Le Caire 20-28 août 1957), il est désigné membre de cette instance, dont la composition est passée de 34 à 54 membres. En 1958, il devient membre du comité de l’organisation militaire de la base de l’Est commandée par le colonel M’hammedi Saïd. Après la formation du GPRA, en septembre 1958, il est désigné au ministère de l’Armement et du Ravitaillement. Il participe aux négociations d’Evian II en tant que représentant militaire de l’état-major général de la Révolution.

 

(Source : El-Djeich)