téléchargement

Né le 18 février 1921 à Smendou (Constantine), Zighoud, issu d’une famille pauvre, fréquente l’école coranique et intègre les Scouts musulmans algériens où il sera chef de groupe. Forgeron depuis son enfance - ce qui l’a aidé durant la révolution pour la fabrication d’armes - il adhère au PPA à l’âge de 17 ans, dont il sera le responsable pour la commune de Smendou en 1938. Élu pour le compte du MTLD aux élections communales de 1947 à Smendou, Zighoud Youcef procède à la constitution des cellules de l’OS de sa commune. Arrêté suite à la découverte de l’OS, il est incarcéré à la prison d’Annaba d’où il réussit à s’évader en avril 1951 avec trois autres militants, et rejoint les Aurès pour poursuivre la lutte clandestine. Il figure parmi le groupe des 22 qui s’est réuni à Alger en 1954, et désigné premier adjoint de Didouche Mourad à la tête de la zone du Nord-Constantinois. Ensuite, il dirige les offensives du 1er groupe des moudjahidine contre la caserne du gendarmerie de Smendou. Il succède à Didouche Mourad à la tête de la Zone 2 en janvier 1955, et mènera la célèbre offensive sur le Nord-Constantinois le 20 août 1955. Il représente la Zone 2 au congrès de la Soummam, et à son retour, Zighoud Youcef tombera au champ d’honneur le 23 septembre de la même année, au cours d’un accrochage près de Sidi Mezghiche (Skikda).