Abu Ali Mustafa

 

Front Populaire de Libération de la Palestine
Extraits du communiqué de presse – 27 aout 2001


Le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) pleure la mort de son leader, Abou Ali Mustafa, qui a été assassiné par l’armée israélienne le matin du 27 aout 2001. 

Abou Ali Mustafa, le chef du second plus grand groupe de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), a été assassiné par Sharon et son gouvernement. 

Sharon a, néanmoins, agi avec le soutien et l’appui total de l’administration américaine qui porte la complète responsabilité de la nouvelle escalade au Proche-Orient, en raison de son soutien aveugle, sans critique et sans condition de l’Occupation israélienne des Terres Palestiniennes.

Né en 1938 dans le village d’Arraba, près de Jénine en Palestine, Abou Ali a vécu la plus grande partie de sa vie d’adulte en exil et est rentré chez lui en 1999. Il faisait partie du mouvement de résistance contre l'occupation israélienne et effectuait son travail aussi bien de l’étranger que de Palestine.

En représentant le FPLP, Abou Ali avait bien compris son rôle et le rôle du FPLP en exprimant une vision radicalement humaniste pour le problème du Proche’Orient. Il était inflexible et attaché à présenter cette vision et loyal envers les principes du parti. Il défendait la cause palestinienne et les droits inaliénables du peuple palestinien, le droit au retour des réfugiés et le droit d’établir un Etat palestinien souverain et indépendant avec Jérusalem pour capitale. Il appelait au démantèlement de toutes les colonies et la poursuite du mouvement de résistance palestinienne jusqu’à la fin de l’Occupation israélienne. 

Il présentait la vision d’un Etat palestinien où tous pourraient vivre ensemble en liberté sans tenir compte de leur race, de leur religion ou de leur couleur de peau. Il appelait à une véritable société démocratique où les droits de la majorité seraient protégés par la réalisation des droits des minorités. Il appelait le mouvement de résistance palestinienne contre l’occupation raciste et colonialiste israélienne, un devoir pour tou Palestinien et toute personne qui croit en l’égalité, la justice et la paix.
Abou Ali Mustafa a vécu et est mort en défendant la cause palestinienne et les droits du peuple palestinien.

Le FPLP, tout comme le peuple palestinien, pleure son leader, le FPLP fait le serment de continuer l’Intifada et le mouvement de résistance palestinien jusqu’à la fin de l’Occupation israélienne.

La vie d’Abou Ali Mustafa 

Abou Ali Mustafa (Mustafa El-Zabri) a rejoint le Mouvement des Nationalistes Arabes en 1955 et est devenu un membre de l’Association Nationale Arabe en Jordanie. Avec ses camarades et ses collègues, il a affronté le gouvernement Jordanien, en appelant à l’annulation du pacte Jordano-Britannique et à la démission des officiers britanniques de l’armée jordanienne.

En 1957, les partis politiques ont été interdits en Jordanie et Abou Ali Mustafa a été arrêté et condamné par un Tribunal militaire à 5 ans dans une prison de l’Est de la Jordanie. Après avoir été relaché en 1961, Abou Ali Mustafa a continué son travail politique avec le Mouvement des Nationalistes Arabes et est devenu responsable de la région Nord de la Cisjordanie . Il a fondé et construit deux organisations, une publique et une autre clandestine.

Après la Guerre de 1967, Abou Ali Mustafa a rejoint le Dr. George Habache en formant le Front Populaire pour la Libération de la Palestine. Il a conduit les premiers commandos en Palestine en passant par la rivière du Jourdain et a commencé à former l’organisme clandestion du FPLP. Les israéliens le cherchèrent en vain alors qu’il opérait en Cisjordanie . Après plusieurs mois, il est rentré secrètement en Jordanie.

En plus d’être responsible du FPLP en Cisjordanie , Abou Ali est devenu le Commandant en Chef des forces militaires du FPLP (y compris les combats de Septembre Noir). Ensuite, il s’installa au Liban pour diriger les opérations.

En 1972, lors de la 3ème Conférence Nationale du FPLP, Abou Ali a été élu Secrétaire Général-Adjoint. De 1987 à 1991, il fut également membre du Comité exécutif de l’OLP. En 1999, l’Autorité Palestinienne a arrangé la permission pour Abu Ali de rentrer en Palestine. Lors de la 6ème Conférence Nationale du FPLP en Juillet 2000, Abou Ali a été élu Secrétaire Général.



Le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) a publié le communiqué suivant le 28 aout 2001, suite à l’assassinat de son Secrétaire Géneral, le camarade Abou Ali Mustafa, par les Forces d’Occupation Israéliennes.

Nous ne nous rendrons pas, la Victoire arrive : FPLP

HIER était un jour triste dans l’histoire du FPLP. Ce fut également un jour triste pour le peuple Palestinien, le Monde Arabe et les internationalistes du Monde. Hier, le peuple palestinien a manifesté à Ramallah pour la dernière fois avec Abou Ali Mustafa. Plus de 50 000 personnes en deuil, des femmes, des hommes et des enfants ont rejoint la procession, faisant de cela l’une des plus grandes obsèques dans l’histoire de la Palestine

En effet, beaucoup plus auraient souhaité venir de toute la Palestine, s’il n’y avait pas les restrictions de mouvement barbares imposées à notre peuple par l’armée d’Occupation israélienne. Des milliers de personnes dans toutes les villes palestiniennes ainsi que des milliers d’autres en Jordanie, en Syrie, en Irak et au Liban ont rendu hommage à Abou Ali Mustafa en organisant des funérailles symboliques. Des cérémonies de deuil pour recevoir les condoléances ont eu lieu dans le monde entier. Le Dr George Habache, Al-Hakim, s’est adressé au peuple Palestinien et aux masses Arabes et a offert ses condoléances pour la perte de son ami et camarade de longue date.

L’assassinat d’Abou Ali Mustafa par Israël n’est pas seulement un assassinat politique. C’est une tentative d’assassiner toutes les valeurs progressistes représentées par le FPLP. La réaction des populations du monde entier suite à l’assassinat d’ Abu Ali Mustafa révèle leur profond respect et leur solidarité avec la vision du FPLP, matérielisé en la personne d’ Abou Ali Mustafa. Les Forces Sionistes ont assassiné Abu Ali Mustafa parce qu’ils ont réalisé que le Front Populaire est sur la bonne voie.

Abou Ali Mustafa savait qu’il était visé par les Forces Sionistes. Récemment, il avait fait cette déclaration : "Nous sommes tous des cibles dès que nous commençons à nous mobiliser. Nous faisons de notre mieux pour éviter leurs armes mais nous vivons sous Occupation Sioniste brutale de nos terres et son armée est seulement à quelques mètres de nous. Bien sûr, nous devons être prudents mais nous avons un travail à faire et rien ne nous arrêtera."


Après avoir perdu son élan au cours des années, le FPLP s’était considérablement renforcé sous la direction d’ Abou Ali Mustafa qui fut capable d’unifier le parti et de renouveller son énergie. Il a exprimé la vision du Front Populaire dans un langage simple et radical qui était accessible à tout le monde. Il a souligné l’intensité Arabe et la dimension internationale du conflit au Proche-Orient. Il a travaillé à une stratégie Palestinienne unifiée pour affronter l’Occupation.

Abou Ali Mustafa était un personnage unificateur non seulement parmi les propres structures de son parti mais aussi parmi les différents partis politiques palestiniens. Depuis son élection comme Secrétaire général du FPLP, le nombre des membres et des supporters du FPLP avait augmenté de façon significative. Le plus récent sondage, effectué peu de temps avant sa mort, a montré que le FPLP avait l’adhésion de 8,3% de la population palestinienne. Des vrais chiffres montreraient même un plus grand soutien populaire. 

Chers Camarades ! Bien que la perte d’Abu Ali Mustafa semble trop importante à surmonter, vous ne devez pas vous décourager. Le FPLP a une solide histoire, de fortes structures du parti et un soutien populaire pour le maintenir.

Notre lutte pour la Liberté et l’Indépendance continue ! Nous ne nous rendrons pas. La Victoire arrive.

Source : www.alaqsaintifada.org

Traduction : MG (http://www.ism-france.org/analyses/En-hommage-a-Abu-Ali-Mustafa-article-301)