Chaque algérienne, chaque algérien a le devoir de contribuer à l'écriture des nouvelles journées de gloire, des nouvelles "Journées Arabes" chantées jadis par les poètes. Sans cette contribution, c'est simple, nous sommes dans le déshonneur ! Et que l'on ne me dise pas que nous ne pouvons rien faire. Tout est faisable, ici et maintenant ! C'est la volonté qui est créatrice du chemin.

Le chemin de la renaissance émerge sous nos pas.

mir-abdelkader-