novemberfull


 

Tamam Al-Akhal est née le 16 mars 1935, à Jaffa, en Palestine occupée. En 1948, alors qu’elle a 13 ans, lors de la Nakba, sa famille est obligée de quitter sa terre natale pour prendre les chemins de l’exil. La famille se retrouve dans un camps de réfugiés au Liban. Devenue jeune femme, Tamam Al-Akhal se rend en Égypte, où elle effectue des études au Fine Arts Colleg du Caire. Entre 1957 et 1960, elle enseigne l’art au Makassed Girls College, à Beyrouth. Durant cette période,en 1959, elle se marie à Ismail Shammout, un autre grand artiste palestinien, rencontré en Égypte durant leurs études. Connue mondialement, Tamam Al-Akhal consacre une grande partie de son art à la peinture de résistance. Connue mondialement, elle expose dans les villes et pays suivants :

Caire (Egypte)

1957 - Naplouse - Gaza - Ramallah (Palestine)

1960 - Beyrouth (Liban)

1963 - Beyrouth - Saydoon (Liban)

1964 - Jérusalem - Naplouse (Palestine), Amman (Jordanie)

1964 - New York - Washington DC - Pittsburgh - Philadelphie - Detroit - Ann Arbor, Chicago -Champagne - Houston - Austin - Los Angeles - San Francisco (États-Unis)

1965 - Le Caire (Egypte), Tripoli (Libye), Damas (Syrie)

1966 - Beyrouth (Liban), Koweït

1967 - Londres - Birmingham (Royaume-Uni)

1968 - Le Caire - Alexandrie (Egypte)

1969 - Sofia (Bulgarie)

1970 - Beyrouth (Liban)

1971 - Stockholm (Suède), Paris (France), Londres (Royaume-Uni), Belgrade (Yougoslavie), Sofia (Bulgarie)

1973 - Pékin (Chine)

1974 - Tunis (Tunisie), Alger (Algérie), Rabat (Maroc)

1976 - Paris (France), Rome (Italie)

1977 - Vienne (Autriche), Helsinki (Finlande)

1978 - Moscou (URSS)

979 –Berlin (Allemagne)

1982 - Beyrouth (Liban)

1984 - Koweït (Koweït)

1986 - Abou Dhabi – Manama

1987 - Tokyo (Japon), Kuala Lumpur (Malaisie)

1988 - Abu Dhabi

1989 - Koweït (Koweït)

1994 - Amman (Jordanie)

1996 - Amman (Jordanie) - Jérusalem - Ramallah - Nazareth - Naplouse (Palestine)

1997 - Amman (Jordanie)

1998 - Beyrouth (Liban)

2000 - Amman (Jordanie)

2001 - Ankara - Istanbul (Turquie)

2003 - Doha - Abu Dhabi - Sharja - Dubaï - Le Caire

2004 - Damas - Alep (Syrie)

2008 - Amman (Jordanie)

 

Elle a longtemps dirigé la section des arts et du patrimoine de l’Organisation de Libération de la Palestine. Elle précisait le sens du travail artistique qu’elle réalisait, elle et son époux, mort en 2006 : « Notre engagement a pour origine la conscience que notre propre existence est profondément enracinée dans notre histoire, notre patrimoine et notre culture. Nous nous sommes donc engagés à révéler, exposer et exprimer la cause palestinienne qui est finalement la cause arabe. Il est de notoriété publique que l'artiste doit articuler la véritable essence et l'esprit de l'époque dans laquelle il vit, quel que soit le sujet. L'art ne sera jamais un art du passé ou du présent, mais un art de tous les temps. Pour qu'il soit immortel, il doit être original et fidèle à la réalité. »

Tamam Al-Akhal reste une source d'inspiration pour tous les artistes de la Nation arabe.

 

 

portrait_tamam_shammout-square

 

 

d2c767aca18e3f08766f17634510aedb

p222769685-3

aprilfull