Cuneiforme_sites

 

Dans la conception arabe traditionnelle du temps (zaman), celui-ci est différent du temps occidental. Le temps occidental est linéaire, soumis à ce que les astrophysiciens nomment la "flèche du temps". Ce temps-là est composé de trois moments : le passé, le présent et le futur. Dans la conception arabe traditionnelle, il n'y a que l'Accompli (الماضي ) et l'Inaccompli (المضارع). On pressent avec ces mots, la dimension dynamique du temps. Le temps est l'espace de l'action, de l'accomplissement. Accomplir sa mission, Accomplir sa vie, c'est être.

Mais, l'Action, l'Accomplissement d'une oeuvre ne peuvent se réaliser sur fond d'amnésie. Pas de révolution, de transformation, de métamorphose, aussi bien au niveau personnel que collectif, sans mémoire et conscience des héritages.

Voici quelques ouvrages de langue française, écrits par des universitaires de qualité (archéologues, historiens, linguistes...), et qui entendent faire connaitre le riche patrimoine des civilisations de l'Orient ancien. Les Algériens francophones, et je pense notamment aux jeunes issus de l'émigration, devraient "profiter" de cette possibilité pour accéder à de grandes œuvres de la littérature, de la mythologie, de l'histoire de nos Ancêtres culturels. Ce serait une occasion de renforcer la conscience de ceci : La civilisation arabo-musulmane a 1440 ans. Mais elle repose sur 10 000 ans d'histoire et ingénierie civilisationnelle ! Nous devons assumer la longue histoire, notre mémoire, pour en finir avec l'orientalisme (et le berbérisme qui en est l'une des expressions). Notre démarche, pour ceux qui comprennent le sens des mots, est saidienne.

 

Trois premier ouvrages donc :

1) L'histoire commence à Sumer, Samuel-Noah Zoé Kramer

Il y a plus de trente ans, l'auteur de ce livre, savant de notoriété internationale, révélait au grand public la civilisation sumérienne, née en Mésopotamie, le sud de l'actuel Irak, voici quelque 5 000 ans.
Le miracle grec avait un précédent. Dès le troisième millénaire avant Jésus-Christ, les Sumériens avaient inventé l'écriture, fondé les premières Cités-Etats, formulé les premiers codes (de lois), donné leur première expression littéraire an Mythe et à l'Epopée, avec un lyrisme qui annonce les plus beaux textes de l'Ancien Testament. Pour une fois, les linguistes, infatigables, avaient précédé les archéologues et suggéré les fouilles qui devaient, avec la transcription des briques gravées de caractères cunéiformes, révéler au XXe siècle, stupéfait, que l'Histoire commence à Sumer.

49441987_2196639430557339_6505504456929443840_o

 

2) Ecrire à Sumer. L'invention du cunéiforme, Jean-Jacques Glassner

Insensiblement, au cours des dernières décennies, le regard sur l'histoire de l'écriture a changé. Les historiens ont mieux pris conscience que l'écriture développe un domaine spécifique de signification par rapport à la langue parlée. Ils sont de plus en plus nombreux à cesser d'analyser l'histoire de la " raison graphique " en liaison étroite avec ce qui pourrait apparaître comme son sommet : l'invention de l'alphabet.
Jean-Jacques Glassner est de ceux-là. Il s'emploie dans ce livre magistral à déterminer les origines de l'écriture cunéiforme, réfutant les théories pictographique ou comptable. L'invention de l'écriture suppose un concept qui est la condition même de son existence ; elle résulte de la mise en œuvre de ce concept, faisant appel à une gestuelle spécifique et à des artefacts, des supports et des outils pour écrire ; elle s'actualise dans un système de signes logographiques et phonétiques motivés.
Mais puisqu'il faut aller jusqu'à comprendre à quelle demande du monde sumérien cette écriture répond, l'auteur envisage également l'ensemble de ses usages, les métiers et les hommes qu'elle mobilise, le tour de penser qu'elle dévoile.

49336083_2196639533890662_1827159244693045248_n

3) L'Arabie antique de Karib'îl à Mahomet - Nouvelles données sur l'histoire des Arabes grâce aux inscriptions, sous la direction de Christian Robin. Revue du monde musulman et de la Méditerranée, n°61, 1991

Introduction 
L'épigraphie de l'Arabie avant l'Islam : intérêt et limites
Le rôle de la paléographie dans la datation des inscriptions 
Les Arabes en Arabie du nord et au Proche-Orient avant l'Hégire
Cités, royaumes et empires de l'Arabie avant l'Islam
Quelques épisodes marquants de l'histoire sudarabique
La pénétration des Arabes nomades au Yémen
Les langues de la péninsule Arabique 
Les plus anciens monuments de la langue arabe
Les écritures de l'Arabie avant l'Islam 
Du paganisme au monothéisme 
Remarques sur le "matriarcat" en Arabie du sud

49344596_2196639620557320_7247450445176635392_n