phenicie14

 

Voici trois nouvelles références, centrées sur le Maghreb antique

11) Carthage ou l'empire de la mer, de François Decret (1977)

Dans nos pays de "civilisations classiques ", le monde des Carthaginois n'a guère suscité pendant longtemps que l'intérêt des amateurs d'exotisme. Nos manuels d'histoire consacrent certes un chapitre aux " guerres puniques " et on connaît ainsi la figure d'Hannibal. Mais Carthage, ce fut d'abord une cité de commerçants, possédant le génie des affaires, et un peuple de marins audacieux qui, à la suite des Phéniciens, établirent leur empire en Méditerranée occidentale et allèrent chercher fortune sur les côtes de l'Atlantique. Ce livre tente de retracer l'histoire de ces Carthaginois dont le Grec Appien disait lui-même : " Par leur puissance, ils égalèrent les Grecs, par leurs richesses, les Perses. "

49072827_2196840050537277_6880243308442943488_n

 

12) Les phéniciens, de Enrico Acquaro (2009)

Cet ouvrage retrace les moments les plus significatifs de l'histoire des Phéniciens, depuis leurs origines au Proche-Orient jusqu'à leur implantation en Occident avec la fondation de Carthage. Les cités-Etats phéniciennes de l'ancienne Syrie-Palestine ont noué d'étroites relations commerciales et culturelles avec les peuples les plus puissants du Proche-Orient (Israélites, Assyriens, Egyptiens, Perses et Grecs de la mer Egée). La civilisation des Phéniciens a engendré des formes élaborées d'urbanisme et des types de gouvernement novateurs. La décision des Phéniciens d'affirmer leur vocation maritime et d'étendre leurs relations commerciales en Occident conduisit à la création de colonies, au premier rang desquelles Carthage. Cette cité deviendra la nouvelle métropole phénicienne en Méditerranée occidentale. La colonisation phénicienne s'est étendue sur de vastes régions de l'Afrique du Nord, en Sicile, en Sardaigne et dans la péninsule Ibérique. Conséquence naturelle de cette expansion, la politique "impériale" de Carthage entraîna des conflits, d'abord avec les Grecs en Sicile, puis avec Rome. Carthage, sous la férule d'Hannibal, fut le symbole de la période la plus originale dans l'histoire de la puissance phénicienne en Méditerranée, que seule Rome fut en mesure de soumettre après un long et impitoyable conflit. Le legs de Carthage - culturel, artisanal et religieux - restera longtemps présent en Méditerranée, repris et diffusé par Rome, la ville qui l'avait détruite. Cet ouvrage, destiné aux lecteurs non spécialistes est fondé sur les découvertes les plus récentes de la recherche historique et archéologique. Il se propose de décrire tous les aspects de la fascinante civilisation phénicienne.

49351386_2196841180537164_4402299623943700480_n

 

13) La Véritable Histoire d'Hannibal, de Jean Malye (2011)

« Delenda est Carthago! Il faut détruire Carthage! » s'évertuait à clamer Caton l'Ancien en plein Sénat romain.

En 218 av. J.-C., Hannibal, 60 000 hommes et 40 éléphants remontent l'Espagne, passent les Pyrénées, entrent en Gaule et traversent les Alpes pour envahir l'Italie. Fin stratège, le Carthaginois bat les Romains à Trasimène et surtout à Cannes, un des plus grands affrontements de l’Antiquité, où 70 000 légionnaires, dont les deux consuls de l’année et ceux de la précédente, trouvent la mort. C’est la plus grande défaite de l’histoire romaine.

Les cités d’Italie centrale et méridionale et la Sicile s’allient aux Carthaginois. La République est en danger.

Àpartir de l’année 210, le vent tourne et les Romains menés par Fabius Maximus le Cunctator reprennent l’avantage.

En 204, conduits par Scipion l’Africain, ils attaquent Carthage. Hannibal est rappelé d’urgence d’Italie pour affronter les Romains à Zama. Il est enfin vaincu. La paix est signée.

Un demi-siècleplus tard, Scipion Émilien, le petit-fils de l’Africain, trouvera un prétexte pour raser la ville. Ainsi disparaît la plus grande menace qu'aura connue la République romaine.

Qui est cet Hannibal rusé, courageux et pugnace, fin connaisseur des institutions romaines et qui fit trembler Rome? Polybe, Tite-Live et Cornélius Népos nous racontent.

49140169_2196842227203726_8593013310457118720_n