49482155_2200246123530003_4045337882586513408_o

 

Qui se souvient de Qal'at al-Bahreïn, capitale de l'empire arabo-akkadien de Dilmun ?

Qal'at al-Bahreïn est un exemple exceptionnel d'une continuité d'occupation plus ou moins ininterrompue pendant près de 4 500 ans, depuis 2300 avant J.-C. jusqu'à nos jours, sur l'île de Bahreïn.

Qal’at al-Bahreïn est un tell typique, c’est-à-dire une colline artificielle créée par plusieurs strates successives d’occupation humaine. La stratigraphie du tell de 300 m sur 600 atteste d’une présence humaine constante depuis environ 2300 av. J.-C. jusqu’au XVIe siècle de notre ère. Près d’un quart du site a déjà fait l’objet de fouilles, qui ont révélé des structures de types divers : résidentiel, public, commercial, religieux et militaire. Elles témoignent de l’importance du lieu, un port marchand, à travers les siècles. Au sommet de la colline de 12 m de hauteur se trouve un impressionnant fort portugais qui a donné son nom à l’ensemble du site (qal’a signifie fort). Le site est l’ancienne capitale de Dilmun, l’une des plus importantes civilisations antiques de la région. Il contient les plus riches vestiges répertoriés de cette civilisation, dont on n’avait auparavant connaissance qu’à travers les écrits sumériens.

 

49503082_2200245843530031_2805408917612396544_o

49914685_2200246643529951_2902310294707503104_n

49948886_2200245963530019_7744591556773937152_o

50221061_2200245490196733_4993069304606883840_n