25 octobre 2019

L'arabe, langue originelle, par Michel Hayek

« Le conservatisme de l’Arabe n’est plus à démontrer depuis que la découverte de l’alphabet phénicien à Ras-Shamra a permis de découvrir en même temps les particularités du dialecte sémitique le plus ancien. Or, l’arabe paraît être la langue la plus proche du sémitique à l’état pur. Elle en a conservé la gamme presque complété des consonnes primitives (28 consonnes sur 29) et les trois signes vocaliques originels attestés par l’écriture des scribes dès l’époque de Hammourabi, contemporain d’Abraham (…) Partout ailleurs qu’en Arabie,... [Lire la suite]
Posté par Futuwwa à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2019

L'architecture arabe organique..., par Mohammed Taleb

L'architecture arabe organique n'est pas autre chose qu'une calligraphie de l'âme dans les trois dimensions de la densité de la matière.
Posté par Futuwwa à 01:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2019

Habiter une maison (sakina), par Mohammed Taleb

Génie de la langue arabe en architecture : habiter une maison (sakina), c’est expérimenter la paix profonde du cœur et le silence de l’âme (sakan)
Posté par Futuwwa à 01:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 octobre 2019

Génie arabe de la Belle Forme et l'Esthétique sacrée : fenêtres et Moucharabieh (مشربية

  Moucharabieh, la fenêtre arabe traditionnelle, est un mot arabe qui vient de racine trilitère « شرب » (« Ch-R-B »). La chorba, la soupe traditionnelle, est issue de la même racine, dont le sens premier est le verbe "boire" ! A l'origine, on plaçait des cruches poreuses d'eau à l'ombre du moucharabieh afin obtenir de l'eau fraîche par évaporation. Mais spirituellement, le Moucharabieh a aussi un sens symbolique : la conscience arabe et musulmane est une conscience des nuances, des détours, des rondeurs, des courbes, des... [Lire la suite]
11 octobre 2019

Hommage à Rasem Jamal Badran (Palestine), philosophe et praticien de l'Art de bâtir

  Né en 1945 en Palestine, Rasem Jamal Badran est l’un des plus talentueux architectes contemporains de la Nation arabe. Après une formation initiale à Ramallah, c’est en Allemagne (à l’Université de technologie de Darmstadt), en 1970 ; qu’il obtient un diplôme en architecture. Il mis en place le « Badran Design Studio » en Jordanie, au sein duquel il élabore une véritable philosophie de l’architecture, et cela dans la perspective d’une voie à la fois traditionnelle et fonctionnelle. Le cœur de sa... [Lire la suite]
26 janvier 2019

Gloire de la Nation arabe : la langue ougaritique

  Voici un exemple de langue sémitique ancienne, l'ougaritique. Là, nous sommes en Syrie. C'est sur le site de Ras Shamra (mis à jour au 20ème siècle) que fut découverte cette langue sémitique archaïque. Elle est à l'origine du cananéen. On remarquera la proximité phonétique avec l'arabe. Baal Epic Ugaritic
26 janvier 2019

Gloire de la Nation arabe : le Palais El Mechouar (قلعة المشور), à Tlemcen (Algérie)

Gloire de la Tlemcen arabe : le Palais El Mechouar (قلعة المشور), le palais royal des illustres Zianide, situé au centre ville de Tlemcen  
Posté par Futuwwa à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 janvier 2019

Gloire de la Nation arabe : Mari (Syrie)

  Qui se souvient de Mari ? Le site archéologique de Mari (en arabe : mārī, مــاري) (Tell Hariri, en arabe : tall al-ḥarīrī, تل الحريري) est situé à l'extrême sud-est de la Syrie sur le moyen Euphrate, à 11 kilomètres d'Abou Kamal et à une dizaine de kilomètres de la frontière irakienne. Située dans cette plaine, Mari fut une importante cité mésopotamienne dès le IIIe millénaire av. J.-C., contemporaine de la civilisation sumérienne d'Uruk. Capitale d'un pays appelé tardivement, au VIIe siècle av. J.-C., Laqe et s'étendant le... [Lire la suite]
26 janvier 2019

Gloire de la Nation arabe: الجامع الاموي بدمشق

La Grande Mosquée des Ommeyades, à Damas.
26 janvier 2019

Gloire de la Nation arabe: Assur (Iraq)

Qui se souvient d'Assur ? Assur (ou Assour, assyrien Aššur) est une ancienne ville, capitale de l'Assyrie jusqu'au début du IXe siècle av. J.-C., située sur la rive occidentale du Tigre. Ses ruines se trouvent actuellement sur le site de Qalʿat Sharqat, dans la plaine de Sharqat, à environ 110 kilomètres au sud de Mossoul. Assur, capitale de l'Assyrie, fut l'une des principales villes du Proche-Orient ancien.