01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Saïd Bouali

  Né à Constantine, Saïd Bouali dit «La Motta» adhère au PPA en 1945. Il mène une action militante avec nombre de compagnons dans la région, et participe à la réunion du groupe des “22" préparatoire au déclenchement de la Révolution. Il prend part à la révolution du 1er Novembre 1954 et mènera de nombreuses opérations avant de tomber au champ d’honneur. (Source : El Djeich novembre 2012)
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Zoubir Bouadjadj

  Né en 1925, à El-Madania (Alger), Zoubir Bouadjadj est issu d'une famille modeste. Son père meurt alors qu'il n’était âgé que de trois ans, des suites de la Première Guerre mondiale. En 1942, il adhère au PPA, alors clandestin, militant au sein de l’AML (Amis du Manifeste pour la Liberté) et participe aux manifestations du 8 Mai 1945. Il rejoint le Crua et devient membre du groupe des “22”, et participe au déclenchement de la Révolution en étant chef de secteur à Alger. Arrêté le 6 novembre 1954, il est condamné aux travaux... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Mohamed Boudiaf

Né le 23 juin 1919 à M’sila, il effectua ses études à Boussaâda, et rêvait d’intégrer l’École normale d’instituteurs, mais son état de santé (atteint très jeune de la tuberculose) ne le lui permettra pas. Il abandonne donc ses études et devient commis aux écritures au service des contributions. Il adhère au PPA, et devient responsable du parti dans la région de Sétif. En 1947, il met sur pied les cellules de l’OS dans le département de Constantine. Recherché par les services de police français après le démantèlement de l’OS en 1950,... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Abdellhafid Boussouf

Il est né en 1926 à Mila, où il suit ses études primaires. Confronté aux difficultés de la vie, il abandonne ses études pour travailler comme livreur à Constantine. Il adhère très tôt au PPA où il fera la connaissance de Mohamed Boudiaf et de Didouche Mourad. Membre de l’OS en 1947, dont il est un des cadres pour le Constantinois, il est responsable dans la zone de Skikda. Recherché par la police française après le démantèlement de l’OS en 1950, il entre dans la clandestinité et rejoindra plus tard le Crua, comme il prendra part à... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Larbi Ben M’hidi

Né au douar El-Kouachi, à Aïn M’lila (Oum El-Bouaghi), au sein d’une famille paysanne en 1923, Mohamed Larbi Ben M’hidi suit des études primaires et secondaires à Biskra et Batna, avant d’être recruté en tant que comptable à Biskra. En 1939, il adhère au mouvement des Scouts musulmans algériens puis au PPA en 1942. À la suite des événements du 8 Mai 1945, il est arrêté ; et à sa libération, il reprend la lutte militante dans les rangs du MTLD. De nouveau recherché par les services de police française, il entre dans la clandestinité,... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Benaouda Benmostefa dit Amar Benaouda

Né à Annaba 1925, il adhère au PPA à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Membre de l’OS en 1948, il est arrêté en mars 1950, par la police française, mais il a réussi à s’évader de prison avec son compagnon Zighoud Youcef, en 1952. Il se réfugie dans la la région de Skikda, puis dans les Aurès et, enfin, en Grande- Kabylie, sous la protection de Krim Belkacem et d’Ouamrane. Présent à la réunion des “22”, il a été désigné responsable de la zone de Guelma-Annaba (Zone 2/Wilaya II) au déclenchement de la révolution du 1er Novembre... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Benabdelmalek Ramdane

Né le 20 mars 1928 à Constantine, il adhère au PPA à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et devient militant de l’OS en 1948. Début 1949, il se rend en France où il prend conscience du fait que la lutte armée peut être un moyen de libération. De retour en Algérie en 1951, il a été arrêté en 1952, mais réussit à s’évader. Désigné responsable MTLD dans la région de Nemours (Ghazaouet), lors de la scission entre les centralistes et les messalistes, il est le seul cadre de l’OS à participer au deuxième congrès du MTLD (avril 1953), où... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Lakhdar Ben Tobal

Bentobal Slimane, dit Lakhdar ou Si Abdallah, est né à Mila au sein d’une famille modeste, en 1923. Il adhère au PPA et rejoint l’OS dans le secteur constantinois (1947-1948). Après le démantèlement de l’OS, Ben Tobal est recherché et pourchassé par la police française. Il entre alors dans la clandestinité dans les monts des Aurès où il mène une vie de maquisard rescapé pour échapper à la vaste campagne de rafles menée par la police avec de nombreux compagnons, dont Abdeslam Habachi, Rabah Bitat et Amar Benaouda. C’est là qu’il fit... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Mustapha Ben Boulaïd

  Né le 5 février 1917 à Aïn Rekeb, près d’Arris, dans les Aurès, au sein d’une famille de petits propriétaires fonciers et de petits commerçants, il succède à son père en tant que meunier en 1937. Il émigre ensuite en France où il devient militant syndicaliste dans les milieux ouvriers algériens. Au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, il est mobiliséen 1939 puis démobilisé en 1942 après avoir été blessé. De retour au pays, il est de nouveau mobilisé en 1943-1944 à Khenchela, puis rendu à la vie civile à la fin de la... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Othmane Bellouizdad

      Né à Belcourt (Alger) en 1929, comme la majorité des Algériens de son âge, il ne mènera pas à son terme son cursus scolaire ; et pour aider sa famille, il travaille comme magasinier d’un dépôt de pièces de rechange. Militant de l’OS, il était partisan de l’action armée pour chasser l’occupant. Il rejoint le Comité révolutionnaire pour l’unité et l’action en 1954, à la suite des divisions nées au sein du MTLD, et assiste à la réunion des 22. Belouizdad a organisé l’attaque contre la centrale électrique du port... [Lire la suite]