17 mai 2018

Chanson émouvante, belle et mobilisatrice à propos des martyrs palestiniens de Akka, assassinés en 1930 !

Une très belle chanson qui évoque l'engagement des Palestiniens dans les années 1920 dans la résistance nationale contre le sionisme et le mandat britannique. Trois jeunes hommes sont assassinés le 17 juin 1930 dans la ville de Akka. Voici les paroles en arabe : من سجن عكا كلمات اغنية من سجن عكا   كانوا ثلاث رجال -- تسابقوا عالموت اقدامهم عليت -- فوق رقبة الجلاد وصاروا مثل يا خال -- طول وعرض البلاد نهوى ظلام السجن -- يا أرض كرمالك يا أرض يوم بتندهي -- بتبين رجالك يوم الثلاثا وثلاثة -- يا أرض ناطرين مين يللي يسبق -- يقدم... [Lire la suite]

17 mai 2018

Arabité, science et culture en Algérie, selon la Charte d'Alger (2èm Congrès du Front de Libération Nationale, 16-21 avril 1964)

    "La culture algérienne sera nationale, révolutionnaire et scientifique. 1) Son rôle de culture nationale consistera, en premier lieu à rendre à la langue arabe, expression même des valeurs culturelles de notre pays, sa dignité et son efficacité en tant que langue de civilisation. Pour cela, elle s’appliquera à reconstituer, à revaloriser et à faire connaître le patrimoine national et son double humanisme classique et moderne afin de les réintroduire dans la vie intellectuelle et d’éducation de la sensibilité... [Lire la suite]
17 mai 2018

Abdelhamid Mehri, Héros de Novembre, Théoricien du nationalisme révolutionnaire arabe, par Mohammed Futuwwa

Abdelhamid Mehri fut un homme d’Etat, un révolutionnaire, un cadre de la Nation. Il était un nationaliste algérien et comme le montre la majeure partie de l’histoire de la révolution algérienne, de 1830 aux années 1960, ce nationalisme algérien est enraciné dans la profondeur culturelle et spirituelle de l’Algérie, à savoir son arabité et son islamité, de l’Emir ‘abd el-Qader au PPA, du Cheikh Ibn Badis à Houari Boumediene. Donc, il était un nationaliste algérien de sensibilité arabo-musulmane. Abdelhamid Mehri est né le 3 avril... [Lire la suite]
17 mai 2018

Hadj Salah Abderrahmane, un héros de la défense de l'arabité de l'Etat et de la Nation algérienne, par Mohammed Futuwwa

Hadj Salah Abderrahmane est mort à l'âge de 90 en mars 2017, il y a un an. J'espère du fond du coeur qu'il a été accueilli dans le Vaste Paradis d'Allah. Il a été le président de l'Académie Algérienne de Langue Arabe (fondée en 1986). Né le 8 juillet 1927 à Oran, le défunt a rejoint les rangs du Parti du peuple algérien (PPA) à l’âge de 15 ans et a été formé par les enseignants de l’Association des Oulémas musulmans algériens. Il a poursuivi des études en médecine et s’est rendu en Egypte pour faire sa spécialité en... [Lire la suite]
15 mai 2018

Fragment de mémoire contre la politique berbère de la France et la dislocation de l'Algérie arabo-musulmane par Mohammed Futuwwa

      En fait, avant la colonisation française, sauf exception, la majorité des régions berbérophones d'Algérie étaient des régions bilingue. Les différents parlers berbères (intimement liés aux lieux, Ce qui fait qu'il n'y a jamais eu de « berbère commun ») étaient utilisés comme langue de communication familiale, domestique et locale, et la langue arabe (beaucoup plus raffinée que maintenant !) comme langue interrégionale, nationale, civilisationnelle et bien sûr religieuse. L'arabité n'étant pas un marqueur... [Lire la suite]
Posté par Futuwwa à 01:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 mai 2018

Samih el-Qacem chante l'arabité

"De même qu'un palmier est planté dans le désert, de même que ma mère dépose un baiser sur mon front sombre, de même qu'une tige de blé pousse sur la terre stérile, de même qu'une étoile sourit à l'amoureux, de même, en mon cœur, palpite l'arabité"   Samih el-Qacem (1939-2014), poète de la Palestine occupée