24 septembre 2019

L’Émir Abd El-Qader et le cheikh Mohammed At-Tantawi : une immense amitié spirituelle

Rédigé en langue arabe, Kitab El-Mawaqif est l’ouvrage majeur de l’Émir 'Abd El-Qader. Le titre signifie Le Livre des Haltes. Terme technique du lexique de la théologie mystique de l’islam, mawaqif veut dire « haltes ». Elles sont comme des points intermédiaires qui relient entre eux les stations (maqam), les degrés, les étapes de l’odyssée spirituelle. C’est notamment le sens que le mot a chez Muhyi-d-dîn Ibn 'Arabî, le maître spirituel de l’Émir algérien. Ces mawaqif permettent, nous dit Michel Chodkiewicz, l’un des traducteurs... [Lire la suite]
24 septembre 2019

Sagesse kadérienne...

Très souvent, l’Émir 'Abd El-Qader, dans sa demeure damascène, donnait à ses visiteurs des "Proverbes", des "Sentences", des "Leçons de vie", issus de la grande tradition littéraire arabe. Ces phrases courtes étaient écrites par lui et offertes à ses amis de passage. En voici deux exemples : "Louanges à Dieu seul ! Les savants arabes ont dit : Il n'y a pas de différence entre celui qui ment et celui qui est mort, car l'excellence de celui qui est vivant consiste dans la parole. Et s'il n'est pas digne de confiance, sa propre vie... [Lire la suite]
24 septembre 2019

A Damas, l'Emir 'Abd El-Qader..., par Mohammed Taleb

    A Damas, l'Emir 'Abd El-Qader avait fait de sa propre maison un pôle culturel, spirituel et politique de première grandeur.     A Damas, dans sa maison, l'Emir 'Abd El-Qader faisait la lecture, tous les lundis une heure après l'aube, de l’œuvre majeure de son maître spirituel l'Andalou Muhyi-d-dîn Ibn 'Arabî : El-Futûhât El-Makkiyya !   A Damas, à la Madrassat El-Achrafiyyah, l'Emir 'Abd El-Qader a fait la lecture publique, entre le mois d'avril 1858 et le mois de juin de cette même... [Lire la suite]
26 janvier 2019

Gloire de la Nation arabe: الجامع الاموي بدمشق

La Grande Mosquée des Ommeyades, à Damas.
19 mai 2018

« La Nakba de Damas » (نَكْبَة دِمَشْق), par Ahmed Chawqi

Nostalgie et Révolution : « La Nakba de Damas » (نَكْبَة دِمَشْق), par Ahmed Chawqi Surnommé le « prince des poètes », le poète et dramaturge égyptien Ahmed Chawqi (1868-1932) (أحمد شوقي) est un pilier de la conscience nationale arabe, et des belles-lettres. Dans ce poème, il chante Damas, sa gloire et ses drames (nous sommes à l'époque de la domination coloniale française sur le Pays des Omeyyades). Écoutez, même si vous ne connaissez pas la langue arabe, les sonorités de la langue, le rythme et entrez dans l'âme de l'arabité. ... [Lire la suite]