11 décembre 2018

قاسم زدّور… أول طالب شهيد:رمز الريادة الطلابية… في معركة التحري

أضواء الذاكرة  في كواليس التاريخ   30 نوفمبر 1954 ذكرة استشهاد بلقاسم زدّور أول شهيد تغتاله الشّرطة الفرنسية ولد الشهيد بلقاسم إبراهيم زدّور بوهران في 2 فبراير 1923، وسط عائلة علم وتربية؛ فوالده الشيخ الطيب المهاجي بدأ التدريس سنة 1912، حفظ القرآن في سن التاسعة، وكان إلى جانب ذلك يزاول دراسته بمدرسة باستور (الفرنسية) بنفس الحي. وبعد أن حصل على الشهادة الابتدائية عام 1937 واصل دراسته الإكمالية بمعهد باستور، لكن سلك الدراسة النظامية ما لبث أن اضطرب بسبب الحرب العالمية الثانية ومضاعفاتها، استكمل تعليمه بالعربية على يد... [Lire la suite]

01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Mohamed Mechati

Il est né le 4 mars 1921 à Constantine, où il a suivi ses études primaires. Il accomplit son service militaire dans les transmissions de 1942 jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. En 1947, il adhère au PPA et est désigné par Mohamed Belouizdad qui était responsable du parti dans le Département de Constantine. Par la suite, l’état major de l’OS lui confie la mission d’établir les liaisons. Suite au démantèlement de l’OS en 1950, il se réfugie à Boudouaou aux côtés de Souidani Boudjamaâ. Pris par une patrouille de police de... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Liès Derriche

Né le 14 avril 1928 à La Casbah d’Alger, Liès Ben Ahmed Derriche a milité au sein du PPA et du MTLD à Alger où il fit la connaissance de nombreux compagnons acquis à la lutte armée pour libérer le pays. Son domicile a été choisi pour être le lieu de la tenue de la réunion historique préparatoire au déclenchement de la révolution de Novembre 1954, connue plus tard sous le nom de “réunion du groupe des 22”, dont il fut un des membres. Mais, en juin 1954, il a été arrêté pendant les années de la Révolution. Il est libéré en mars 1962.... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Mohamed Merzougui

    Né le 4 novembre 1927 à Belcourt, un quartier d’Alger regroupant dans les années 1930, des population appartenant aux communautés algérienne et européenne, Mohamed Merzougui perçoit très tôt la différence de statut de ces deux communautés et les injustices dont est victime la sienne. Et c’est ainsi que très logiquement, il sera amené à militer au sein du PPA et prend part aux manifestations du 8 mai 1945, puis il devient responsable d’une cellule en 1948, ainsi que membre de l’OS dont il sera responsable de cellule... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Abdellkader Lamoudi

Né en 1925 à El-Oued, Abdelkader Lamoudi était le camarade du chahid Larbi Ben M’hidi au collège de Biskra durant l’année scolaire 1939/1940. Mais l ’avènement de la Seconde Guerre mondiale les empêchera de poursuivre leurs études. Il adhère au PPA en 1943, et constitue une cellule secrète du parti à El-Oued avec Hachemi Ounissi, Benmiloudi Ahmed et Mohamed Belhadj. Il est membre de l’OS à sa création et est chargé de constituer ses cellules. Lamoudi, qui a pris le nom de «Si Moussa», entame sa nouvelle... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Souidani Boudjemaâ

Né le 10 février 1922 à Guelma, dans une famille modeste, il suit des études jusqu’au baccalauréat, puis travaille comme typographe. Il adhère très jeune au PPA, et échappe aux massacres qui ont frappé une partie de la jeunesse de Guelma, le 8 mai 1945. Arrêté en juillet 1946, il sera libéré le 13 janvier 1948, et devient responsable de l’OS pour la zone de Skikda. En mai 1948, il est muté à Oran suite à la découverte par les gendarmes français d’une camionnette chargée d’explosifs à l’entrée d’El-Harrach. Il prend part à l’attaque... [Lire la suite]

01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Zighoud Youcef

Né le 18 février 1921 à Smendou (Constantine), Zighoud, issu d’une famille pauvre, fréquente l’école coranique et intègre les Scouts musulmans algériens où il sera chef de groupe. Forgeron depuis son enfance - ce qui l’a aidé durant la révolution pour la fabrication d’armes - il adhère au PPA à l’âge de 17 ans, dont il sera le responsable pour la commune de Smendou en 1938. Élu pour le compte du MTLD aux élections communales de 1947 à Smendou, Zighoud Youcef procède à la constitution des cellules de l’OS de sa commune. Arrêté suite... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Didouche Mourad

Né le 13 juillet 1927 à El-Mouradia (Alger), Didouche Mourad adhère au Parti du peuple algérien (PPA) en 1942. Il devient, en 1945, responsable du parti dans la capitale pour les quartiers d’El- Mouradia (ex-La Redoute), d’El- Madania (ex-Clos-Salembier) et Bir Mourad-Raïs. Il joue un grand rôle dans les manifestations contre le colonialisme lors des événements du 8 Mai 1945. À partir de novembre 1946, il anime le groupe scout «El Amel», puis crée le club de football Rapid Atletic Musulman d’Alger (Rama). Il se rend en Novembre 1946... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Ali Mellah “Si Cherif”

  Il est né le 14 février 1924 à Draâ El- Mizan (Tizi Ouzou) au sein d’une famille modeste. Il adhère au PPA (Parti du Peuple Algérien) et organise des cellules révolutionnaires dans les villages et douars en sa qualité de responsable de l’OS, avant d’entrer dans la clandestinité suite à son démantèlement. Désigné comme un des responsables de la Petite Kabylie, il a participé à la révolution du 1er novembre 1954 en conduisant l’attaque contre le siège de la gendarmerie d’Azazga. Il a dirigé desunité de l’Armée de... [Lire la suite]
01 novembre 2018

Les 22 architectes de la Révolution du Premier Novembre 1954 : Abdessallam Habachi

Né le 2 septembre 1925 à Aïn M’lila (Constantine), il a suivi des études primaires à Constantine. Nourri depuis son enfance aux idéaux nationalistes, il rejoint très tôt le PPA. Arrêté et emprisonné pendant six mois pour avoir pris part à une manifestation, il intègre l’OS en 1947, et sera poursuivi par les autorités coloniales qui le condamneront à 10 ans d’emprisonnement par contumace. Il poursuit son action militante dans la clandestinité et sera membre du Crua. Membre du groupe des “22”, il prend part aux opérations du 1er... [Lire la suite]