26 janvier 2019

Gloire de la Nation arabe: Assur (Iraq)

Qui se souvient d'Assur ? Assur (ou Assour, assyrien Aššur) est une ancienne ville, capitale de l'Assyrie jusqu'au début du IXe siècle av. J.-C., située sur la rive occidentale du Tigre. Ses ruines se trouvent actuellement sur le site de Qalʿat Sharqat, dans la plaine de Sharqat, à environ 110 kilomètres au sud de Mossoul. Assur, capitale de l'Assyrie, fut l'une des principales villes du Proche-Orient ancien.

26 janvier 2019

Gloire de la Nation arabe : Najran (Arabie saoudite)

  Najran est une ville d'Arabie saoudite, située à l'extrême sud-ouest du pays, à la frontière avec le Yémen, dans la province de Najran dont elle est la capitale.Elle est connue pour son Architecture traditionnelle arabe.Ses maisons (en pisé et en briques) sont appelés midmakh. Leur conception est très distinctive et reflète l’influence du Yémen à proximité. Les bâtiments sont sur plusieurs étages. Le rez de chaussée est pour le bétail, le suivant pour la famille, avec de petites fenêtres pour empêcher les... [Lire la suite]
26 janvier 2019

Gloire de la Nation arabe : 'Ain Ghazal (Jordanie)

Qui se souvient de 'Ain Ghazal , en Jordanie ? Le site archéologique de 'Ain Ghazal est un site néolithique localisé au nord-ouest de la Jordanie, en périphérie d'Amman. Occupé du Néolithique précéramique B à la période Yarmoukienne, soit d'environ 8 300 av. J.C. à 5 800 av. J.C., d'une surface de 15 hectares, ce site est l'un des plus grands établissements préhistoriques connus au Proche-Orient. 'Ain Ghazal est particulièrement réputé pour la découverte de statues modelées avec de la chaux.  
02 octobre 2018

Fragments d'histoire du mouvement révolutionnaire arabe : la Bataille de Karameh, le 21 mars 1968, par Mohammed Futuwwa

  Cette date est passée inaperçue, alors que le 21 mars 2018 était son cinquantième anniversaire. Pourtant, elle a profondément marqué la conscience révolutionnaire arabe et palestinienne. Mais la perte de mémoire, générée par le climat de désespérance qui assombrit les sociétés arabes, rends de plus en plus difficile la remémoration, le souvenir des Gloires et des Hauts-Faits d'armes des décennies passées. Pourtant, sans mémoire, pas de futur, sans mémoire, pas de renaissance. Comment comprendre les événements de ce qui sera... [Lire la suite]