11 octobre 2019

Malek Haddad et la Libération culturelle arabe en Algérie

L'immense écrivain et poète algérien francophone Malek Haddad fut l'un des porte-paroles de la révolution culturelle arabo-musulmane en Algérie. Même s'il ne maitrisait pas la langue arabe, la promotion de l'arabité était une évidence et le soutien à l'arabisation (à l'école et dans les administrations) une exigence. A propos de l'arabisation, il écrivait dans un article du 6 janvier 1968 intitulé "La repossession d’une Pensée", publié dans le quotidien An-Nasr, ces lignes admirables, éclatantes de vérité et d'une brulante... [Lire la suite]
22 janvier 2019

Le président du CSLA Salah Belaid plaide pour la modernisation de la langue arabe (2017), par le Site Algérie Solidaire

Le président du Conseil supérieur de la langue arabe (CSLA), Salah Belaid a appelé, jeudi à Alger, à l’intensification des efforts en vue de mettre la langue arabe au diapason des progrès technologiques récents, et ce à l’occasion de la célébration par l’Unesco de la journée mondiale de la langue arabe, coïncidant avec le 18 décembre de chaque année. « Nous devons fournir davantage d’efforts en vue de réaliser un saut qualitatif dans la langue arabe, de lui permettre d’occuper une place de choix dans le domaine des sciences et... [Lire la suite]
19 octobre 2018

الأقليات القومية في الوطن العربي والحل الديمقراطي, الدكتور إبراهيم ماخوس

    هيئة تحرير الديمقراطي عنها  - لن ندخل هنا في بحث كيفية نشوء الأمم وتكون القوميات عبر التاريخ، وصولا إلى أوضاعها الحالية ودولها القومية الخاصة الموحدة ، إلا أننا نسارع إلى القول : أن مفهومنا للقومية العربية لا يقوم على أساس الجنس أو العرق، وليس له أي نزوع شوفيني تعصبي مغلق ، بادعاء التفوق على القوميات الأخرى أو الحط من شأنها أو ما شابه ذلك..بل يقوم على واقع ومشاعر الانتماء الطبيعي والروابط الاجتماعية والثقافية والروحية العميقة والتاريخ الحضاري المشترك والإطار الجغرافي الواحد، بكل ما في ذلك من أبعاد واسعة ، تتجسد... [Lire la suite]
12 octobre 2018

Hommage à Mohamed Bouarroudj, pilier de la presse algérienne arabophone, par Mohammed Taleb

    C'est à l'âge de 82 ans que Mohamed Bouarroudj est mort, le dimanche 10 juillet 2016, des suites d'une longue maladie. Il a été inhumé le lendemain après-midi au cimetière de Sebbala (Draria) sur les hauteurs d'Alger, en présence des membres de sa famille, ses amis et compagnons, ainsi que d'une foule nombreuse de citoyens. Son nom restera associé au développement dans l'Algérie indépendante d'une presse de qualité en langue arabe. L'arabisation de l'information et de sa transmission constituait pour lui un enjeu... [Lire la suite]