12 octobre 2019

La Nahda et Nidaa Abou Mrad - نداء أبو مراد - وصلات

Nidaa Abou Mrad est professeur de musicologie à l’Université Antonine au Liban, institution où il assume les fonctions de vice-recteur à la Recherche, de doyen de la Faculté de Musique et Musicologie et de directeur du Centre de Recherche sur les Traditions Musicales. Après son doctorat de médecine, il s'est consacré totalement à la musique et à la musicologie. Il a publié une trentaine d’articles musicologiques sur les traditions du Machreq et une vingtaine de CD où, avec l’Ensemble de Musique Classique Arabe, il interprète... [Lire la suite]

12 octobre 2019

المفكر محمد عمارة, بقلم فايزة أحمد سليم

التعريف بالمفكر : محمد عمارة مصطفى عمارة مفكر إسلامي ومؤلف ومحقق، عضو مجمع البحوث الإسلامية بالأزهر الشريف ولد بريف مصر مركز قلين- كفر الشيخ-في مصر في 8/12/1931م، حفظ القرآن وجوده وهو في كتاب القرية ..بدأت تتفتح وتنمو اهتماماته الوطنية والعربية وهو صغير ...وكان أول مقال نشرته له صحيفة (مصر الفتاة) بعنوان (جهاد عن فلسطين) .. وقد درس الدكتوراه في العلوم الإسلامية تخصص فلسفة إسلامية-كلية دار العلوم-جامعة القاهرة 1975م. والماجستير في العلوم الإسلامية تخصص فلسفة إسلامية-كلية دار العلوم-جامعة القاهرة 1970م. والليسانس في اللغة العربية... [Lire la suite]
11 octobre 2019

Génie arabe de la Belle Forme et l'Esthétique sacrée : fenêtres et Moucharabieh (مشربية

  Moucharabieh, la fenêtre arabe traditionnelle, est un mot arabe qui vient de racine trilitère « شرب » (« Ch-R-B »). La chorba, la soupe traditionnelle, est issue de la même racine, dont le sens premier est le verbe "boire" ! A l'origine, on plaçait des cruches poreuses d'eau à l'ombre du moucharabieh afin obtenir de l'eau fraîche par évaporation. Mais spirituellement, le Moucharabieh a aussi un sens symbolique : la conscience arabe et musulmane est une conscience des nuances, des détours, des rondeurs, des courbes, des... [Lire la suite]
Posté par Futuwwa à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 septembre 2019

L’Émir Abd El-Qader et le cheikh Mohammed At-Tantawi : une immense amitié spirituelle

Rédigé en langue arabe, Kitab El-Mawaqif est l’ouvrage majeur de l’Émir 'Abd El-Qader. Le titre signifie Le Livre des Haltes. Terme technique du lexique de la théologie mystique de l’islam, mawaqif veut dire « haltes ». Elles sont comme des points intermédiaires qui relient entre eux les stations (maqam), les degrés, les étapes de l’odyssée spirituelle. C’est notamment le sens que le mot a chez Muhyi-d-dîn Ibn 'Arabî, le maître spirituel de l’Émir algérien. Ces mawaqif permettent, nous dit Michel Chodkiewicz, l’un des traducteurs... [Lire la suite]
24 septembre 2019

Un nom qui compte dans l’amitié algéro-syrienne : Cheikh Sidi Mehdi Seklawi

Qui a entendu parler du Cheikh Sidi Mehdi Seklawi (1783-1862) ? Son destin est immense car il fut l’un des principaux oulémas algériens à appeler à la Hijra vers la Grande Syrie pour fuir la pénétration coloniale française. Un grand nombre d’historiens voient en lui l'instigateur d’un vaste mouvement d’immigration vers la Syrie après 1847. Il a largement contribué au renforcement des liens de fraternité culturelle, religieuse et politique entre l’Algérie et la Syrie. Né en 1785 aux Ait-Irathen, en Kabylie, le Cheikh Sidi... [Lire la suite]
24 septembre 2019

Sagesse kadérienne...

Très souvent, l’Émir 'Abd El-Qader, dans sa demeure damascène, donnait à ses visiteurs des "Proverbes", des "Sentences", des "Leçons de vie", issus de la grande tradition littéraire arabe. Ces phrases courtes étaient écrites par lui et offertes à ses amis de passage. En voici deux exemples : "Louanges à Dieu seul ! Les savants arabes ont dit : Il n'y a pas de différence entre celui qui ment et celui qui est mort, car l'excellence de celui qui est vivant consiste dans la parole. Et s'il n'est pas digne de confiance, sa propre vie... [Lire la suite]